Menu

F8, here we are !

Caroline chupin voyages sncf experience client

Rédigé par Caroline Chupin et Richard Studer - Innovation - #facebook #messenger #expérience client #tendancesRédigé par Caroline Chupin et Richard Studer

PARTAGES

header_VSC_F8.jpg

F8 est la conférence annuelle de Facebook organisée en Californie pour présenter au monde entier les nouveautés de l’entreprise. Nous y étions avec Richard cette année. On vous raconte !

Après plus de 11 heures d’avion, nous débarquons fraichement à San Francisco. Un petit tour au Golden Gate et direction San José pour la conférence qui durera 2 jours.

La première session de la journée est la keynote d’ouverture. On se croirait à un concert de Rihanna ou Ed Sheeran : il faut faire une longue queue pour pouvoir accéder à la keynote. Nous attendons alors le célèbre Mark Zuckerberg pour les premières annonces.

Et il commence fort : il compare la conférence F8 avec le film Fast and Furious (et oui le hashtag du film sorti la semaine dernière est le même #F8). Deux mots qui résument bien la conférence. En effet, le rythme de Facebook s’intensifie autour de Messenger et devient furieux concernant la réalité augmentée. On vous détaille les quelques nouveautés…

 

La réalité augmentée selon Facebook

Mais de quoi s’agit-il ? Vous avez tous suivi le succès de Pokémon Go, ce jeu qui consistait à ajouter des objets virtuels dans un décor réel pour chasser des Pokémons, c’est la parfaite démonstration de la réalité augmentée.

C’est un des plus gros focus de la conférence. Comment la démocratiser ? En faisant des caméras de nos smartphones la première plateforme de réalité augmentée.

Les premières annonces ont de quoi faire peur à Snapchat : en effet, la plateforme propose l’équivalent de ses filtres. L’utilisateur peut ajouter un requin qui nage autour de son bol de céréales, ou s’ajouter une barbe et partager la photo à ses amis.

 

 

Demain, la réalité augmentée pourra se trouver à chaque coin de rue. Un artiste pourra laisser son œuvre sur un mur ou un de mes amis agrémentera le menu d’un commentaire. Grâce à ma localisation, j’accèderai à toutes ses informations virtuelles via le prisme de la caméra de mon smartphone.

D’ailleurs, l’API Places Graph est mise à disposition et offre un accès gratuit à des informations sur plus de 140 millions de lieux à travers le monde.

 

 

Mais Facebook va encore plus loin avec le lancement d’un nouveau produit en bêta autour de cette réalité augmentée : Facebook Spaces. Pour cela rien de plus simple : l’utilisateur crée son avatar (basé sur ces photos Facebook), le personnalise et peut interagir directement avec ses amis dans ce monde parallèle. Voici une petite vidéo qui permet de s’immerger directement dans ce nouvel espace virtuel :

 

 

Nous sentons un effort important de la part de Facebook autour de Spaces. Même si la plateforme en est encore être à ses débuts, cela est prometteur !

 

Tout cela est rendu possible grâce aux avancées de Facebook sur l’intelligence artificielle et le machine learning autour de la reconnaissance d’image. La vraie nouveauté réside dans le fait qu’ils soient capables d’analyser des vidéos en temps réel et d’en avoir une compréhension très détaillée. Ils ne détectent pas seulement les objets et personnes présentes dans la pièce mais sont capables d’interpréter ce que font les personnes, le détail des objets et les sons.

 

Les nouveautés Messenger

Avec plus de 1,2 millions d’utilisateurs par mois, la plateforme est devenue incontournable. Facebook annonce plus de 100 000 bots disponibles sur la plateforme, une belle performance. Mais le problème actuel est la visibilité de ces bots : comment les utilisateurs savent-ils qu’ils existent ?

Pour cela, Facebook a la solution : Discovery. D’abord lancée aux US, cette fonctionnalité proposée dans Messenger est l’équivalent d’un Apple ou Play Store et permet aux utilisateurs de retrouver toutes les entreprises présentes au sein de la messagerie.

Par ailleurs, David Markus (Vice-Président de Messenger) constate que les utilisateurs ne souhaitent pas interagir dans une conversation en solo avec les marques, ils veulent le faire directement dans leurs conversations de groupe avec leurs amis. Sa solution : Chat extension. En effet, il devient possible de commander une pizza ou rechercher une musique directement depuis une conversation de groupe.

Petit focus sur le cas d’utilisation de Voyages-sncf.com pour illustrer Chat Extension. En effet, en tant que partenaire privilégié nous avons pu travailler en avance de phase sur la fonctionnalité pour la rendre disponible dès le 18 avril. Depuis Messenger, vous êtes en train de discuter avec un ami d’une envie de weekend à Marseille, plus besoin de quitter l’interface pour aller chercher les horaires et prix des trains, vous pouvez maintenant le faire directement depuis votre conversation. Pour en savoir plus, c'est par ici !

Très peu d’annonces concernant son intelligence artificielle nommée M. Néanmoins, Facebook propose des suggestions directement dans les conversations Messenger grâce à M et cela pourrait intéresser les marques. Par exemple, si M détecte une intention de repas dans une discussion de groupe, il suggère alors les acteurs qui correspondent à cette envie. Les différents interlocuteurs pourront alors choisir chacun leur menu et passer la commande sans quitter la discussion. La fonctionnalité n’est malheureusement pas encore disponible pour le grand public.

 

En parallèle de ces annonces autour de ses différents produits, Facebook n’oublie pas de renforcer sa communauté technologique en mettant en open source de nombreux frameworks (ReactVR, ReactFiber, GraphQL, …) et annonce la création de Developper Circles. Par cette initiative, Facebook souhaite construire des communautés locales de développeurs partout dans le monde leur permettant d’échanger, d’apprendre et de collaborer.

 

Et un focus sur l’avenir …

Lors du deuxième jour, Facebook se projette plus loin dans le futur en détaillant son ambition de connecter le monde entier. Il décrit ses projets pour révolutionner les réseaux filaires et sans fil afin de couvrir toutes les zones urbaines, ou non. L’un des exemples les plus emblématiques est son célèbre avion Aquila qui vole au niveau de la stratosphère et propose un accès sans fil aux zones non urbanisées.

Et plus futuriste encore, est l’intervention de Regina Dugan. En effet, elle commence son intervention en nous rappellant que nos smartphones ont positivement révolutionnés nos vies ces dernières années en nous rendant plus connectés. Elle envisage la prochaine étape avec son équipe de 60 personnes en travaillant à la construction d’une interface non invasive avec le cerveau humain. L’ambition est de nous permettre de communiquer sans clavier ou écran et encore plus rapidement.

 

Cette année est donc une année très tournée vers les usages de demain. Même si la réalité augmentée semble encore ne répondre qu’à des besoins marginaux, les efforts réalisés par Facebook sont colossaux et représentent un véritable pari sur l’avenir. Affaire à suivre … !